A propos de la midima

La Mission de Développement Intégré des Monts Mandara

Historique

La Mission de Développement Intégré des Monts Mandara (MIDIMA) est un établissement public à caractère technique créé par décret présidentiel N° 82/556 du 05 novembre 1982, modifié par le Décret N° 86/1288 du 1er novembre 1986, et réorganisé par le Décret n° 2019-142 du 18 mars 2019. Son siège social était basé à Mokolo jusqu’au mois de mars 2019 a été transféré à Maroua. Sa zone d’intervention qui se limitait aux Monts Mandara s’étend désormais à toute l’étendue de la Région de l’Extrême Nord. La MIDIMA est placée sous la tutelle technique du Ministère en charge de l'aménagement du territoire et dotée de la personnalité juridique et de l'autonomie financière.

Missions

D’après le décret n°2019/142 du 18 mars 2019, la MIDIMA a pour objet l’initiation, la coordination, la réalisation de toutes les actions d’aménagement et de développement de la Région de l’Extrême-Nord. A ce titre, la MIDIMA est chargée de :
- L’identification, la définition et l’étude générale des projets de développement dans la région, ainsi que la mise en cohérence avec le schéma d’aménagement et de développement durable de la Région ;
- La réalisation de toutes les actions d’aménagement et de développement de la Région ;
- L’élaboration et l’actualisation des systèmes d’informations géographiques (SIG) relatif à l’aménagement du territoire ;
- La coordination des actions de développement ;
- L’appui conseil aux Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) ;
- L’élaboration et l’actualisation des Programmes d’investissement pour le développement ;
- La planification, la programmation et le suivi-évaluation des projets ;
- Le suivi de la gestion du patrimoine issu des infrastructures d’aménagement ;
- La recherche des financements pour la réalisation des actions de développement ;
- La contribution aux opérations de zonage et du plan d’occupation des espaces ;
- La formation et le recyclage des acteurs de développement locaux.

Vision

Une MIDIMA performante qui œuvre sans relâche pour le développement intégré et durable de la Région de l'Extreme-Nord en synergie avec les autres acteurs en général et en appui aux collectivités Territoriales Décentralisés en particulier.

équipe dirigeante

Les différents PCA

Midjiyawa bakari

2014 à nos jojours

Ahmadou Tidjani

2005-2010

Abate Abate Lazare

2003-2005

Awa foka Augustine

2012-2014

Mounchipou seidou

1992-1998

Benoi Namvou

1990-1992

Joseph Beti Assomo

2010-2012

Victor Yene Ossomba

1998-2003

Albert ekono Nna

1983-1990

les Différents DG

bakari Robert

2023

Tchari Boulama

2006-2023

Yaouba Abdoulaye

1983-2006

les Principaux responsables

kabirou Sadou

Division Administrative et Financière

Pr Alh Mouhaman Arabi

Division d’Aménagement du Territoire et du Développement Durable

Haydac Thomas

Auditeur Interne

Mahamat Blama

Informaticien(Webmaster )

Derifa Koda Serge

Division d’Étude et de la Planification

Douga Germain

Conseiller Technique

Travailler avec nous

la Midima est partout dans la Région de l'Extrême-Nord

Offres de Service

La Mission de Développement Intégré des Monts Mandara (MIDIMA) mène depuis de nombreuses années déjà des actions pour le développement et l’aménagement du territoire de la Région de l’Extrême-Nord, ce qui a permis à nos services d’acquérir une grande expérience. Compte tenu des exigences de sa tutelle et dans le cadre de ses missions, la MIDIMA entend mettre cette expérience à la disposition des autres acteurs de développement en général et aux Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) en particulier dans les domaines suivants en termes de prestations :
1. Accompagnement à la gestion territoriale décentralisée
2. Conception et dimensionnement des systèmes solaires
3. Etudes en vue de l'implantation de captage d'eau potable
4. Etudes topographiques
5. SIG – Cartographie
6. Assistance Technique et Maitrise d’œuvre
7. Le centre d’information et de documentation « Carrefour Doc »

Gouvernance territoriale décentralisée

Les décisions de gestion des territoires, comme la construction d’aménagements, la modification de réglementations, la définition de zones prioritaires, la définition d’aides ciblées, doivent souvent concilier une grande diversité de points de vue. Chaque collectivité est unique de par sa culture, ses enjeux et son environnement. La MIDIMA compte donc accompagner les collectivités territoriales décentralisées à la déclinaison de façon opérationnelle de leurs missions à travers :
• Un appui conseil sur les processus de développement territorial et leur coordination
• L’analyse des problématiques territoriales et les projets proposés
• Elaboration et la mise en œuvre des outils de gestion du territoire
• Gestion des points d'eau communautaires
• Assistance Technique et Maitrise d’œuvre .

Conception et dimensionnement des systèmes solaires

Au fil du temps, l’électricité est devenue un élément primordial dans la vie de l’homme pour que celui-ci puisse assurer ses besoins et ses activités. Les panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité qui couvrira une part jusqu’à la totalité des besoins en énergie. Le but du dimensionnement de panneaux solaires est d’avoir une production d’électricité la plus efficace pour répondre à votre consommation. Il s’agit donc de trouver un juste milieu entre votre production et votre consommation. « Dimensionner », c’est fixer la « taille », les caractéristiques optimales de chaque élément d’un système dont on connait la configuration. Nos services dans ce domaine se présentent comme suit :
• Détermination des besoins en énergie électrique
• Estimation de l’énergie solaire reçue sur un site donné
• Pré-dimensionnement et dimensionnement des installations
• Étude de la rentabilité économique suivant différents critères
• Calcule du productible avec la prise en compte des normes

Etude en vue de l'implantation de captage d'eau potable

La mobilisation des quantités d’eau importantes et la préservation de leur qualité, sont des enjeux très important pour le développement local et la satisfaction des demandes qui ne cessent de croître, surtout que la région de l’Extrême Nord connaît un accroissement démographique important. L’étude d’implantation de forage (communément appelée recherche d’eau souterraine) vise à localiser des zones à productivité potentielle pouvant satisfaire les besoins en eau potable des populations. Les études hydrogéologiques et géophysiques permettent de localiser et d’identifier les aquifères (profondeur, épaisseur, type) dans le but est de déterminer les zones d'implantations possibles et de captage d’eau potable. Dans ce domaine nous proposons aux partenaires les services suivants :
• Étude de faisabilité
• Identification et inventaire des sites
• Délimitation et l’évaluation, caractérisation géologique et hydrogéologique de l’aquifère
• Détermination de condition de forage (type de forage, profondeur, diamètre, etc.)
• Dimensionnement à partir des rapports d’étude géophysique
• Étude d’implantation et de dimensionnement des ouvrages de production, de transport et de distribution d’eau
• Réalisation, interprétation et simulation des essaies de pompage
• Analyse physique de l’eau

SIG – Cartographie

L’accès à l’information géographique pertinente, le partage et la diffusion de celle-ci font partir des éléments les plus sollicités dans tous les domaines d’activité. Les Systèmes d’informations Géographiques sont des outils puissants permettant de regrouper et de manipuler à la fois sur une même carte plusieurs données. Un Système d’Information Géographique (SIG) est un outil qui permet de gérer différents types de données, que l'on a placées géographiquement sur un support-carte. Les informations qui peuvent en être extraites par la suite servent aux dirigeants, aux chercheurs, aux investisseurs et au grand public. Les services offerts par la MIDIMA se présentent comme suit :
• Études de faisabilité de SIG La faisabilité d'un SIG consiste dans un premier temps à recenser les besoins en matière d'informations spatialisées, à établit les conditions de faisabilité du SIG, à évaluer l'existence de données et leur fiabilité, et enfin à évaluer la pertinence du SIG pour les activités de votre structure.
• Mise en place de SIG La mise en place de SIG pour les acteurs de développement consistera en l’analyse de l’existant, le recueil de données, la sélection du matériel, la modélisation conceptuelle, la mise en place et la validation base de données de données. Le processus prend fin avec la formation à l’utilisation.
• Analyse et cartographie thématiques Grâce à notre service dédié à la géomatique, nous analysons et croisons les données pour vous proposer des cartes efficaces et parlantes en adéquation avec vos problématiques. Elles sont utilisées pour présenter des données sur un thème précis.
• Modélisation numérique de Terrain Elle permet la représentation numérique de la topographie du terrain. C’est une pièce maitresse permettant l’extraction de nombreux paramètres tels que la pente, les axes d’écoulement, etc. Ces paramètres sont régulièrement utilisés comme outils de décision dans la gestion de l’environnement.

Assistance Technique et Maitrise d’œuvre

Contrôle qualité et Assistance technique Nos ingénieurs et techniciens sont en mesure, dans le cadre de missions spécifiques d’assistance technique à la prise de décision, de formuler des avis ponctuels sur la conformité des projets qui leurs sont soumis. Ils peuvent également procéder au contrôle qualité qui permettra de déterminer, avec des moyens appropriés, la conformité ou non des spécifications ou exigences préétablies.
Maitrise d’œuvre – ordonnancement, pilotage et coordination (OPC) La mission OPC assure la liaison et la coordination entre le Maître d’Œuvre, les entreprises, le Bureau de contrôle et, d’une manière générale, l’ensemble des intervenants à la réalisation de l’ouvrage Nous établissons le calendrier d’exécution et coordonnons l’avancement des travaux pour faire respecter le délai global prescrit dans le marché et de permettre la livraison des ouvrages conformes aux prescriptions.

Etudes topographiques

En général, tous travaux d’aménagement nécessitent l’intervention de plusieurs disciplines, en particulier la topographie qui est la base de toute nouvelle conception. Les prestations en relevés topographiques proposées par la MIDIMA sont adaptées à tous types de projets d’aménagement du territoire ou à tous autres besoins plus spécifiques. Les services offerts sont les suivants :
• Choix d'un emplacement
• Levé topographique des existants
• Modèle Numérique du Terrain (MNT) et Courbes de niveau
• Profil en long et en travers du tracé du projet de réseau d’assainissement
• Génération du plan topographique détaillé
• Caractérisation des réseaux d’assainissement.

Le bureau de documentation et archives

Le bureau de documentation et archives de la MIDIMA est chargé de collecter, organiser, et mettre à la disposition des usagers les documents traitant de la Région de l’Extrême Nord. Ce service a pour ambition de contribuer à l’engagement d’une concertation entre les divers acteurs de développement, de manière à obtenir une certaine cohésion et la synergie dans la mise en œuvre des activités de développement dans la Région. L’offre documentaire participe ainsi à l’effort de conservation et de diffusion de l’information produite par les acteurs dans le but de la réinvestir dans le développement. On y trouve des livres, des revues périodiques, des mémoires, des thèses, des rapports d’activités des acteurs et institutions de développement, des rapports d’ateliers, des ouvrages, et des rapports d’études divers sur le Nord Cameroun et la Région de l’Extrême Nord en particulier aussi bien en support papier qu’en version numérique. Le bureau de la documentation est ouvert au public et l’accès est libre. La consultation des documents est gratuite, avec possibilité de consultation sur place (faire une lecture), emprunter ou copier pour ceux qui sont en fichier numérique.

Nos Activités

Principales réalisations

Le Programme de Développement de la Région des Monts Mandara

PROJET D’ÉLECTRIFICATION DE 16 VILLAGES EN ZONES RURALE ET PERIURBAINE DANS 10 COMMUNES DE LA REGION DE L’EXTREME-NORD DU CAMEROUN (PERPREN)

PROJET D’ELECTRIFICATION DE 28 VILLAGES EN ZONE RURALE DANS 9 COMMUNES DE LA REGION DE L’EXTREME NORD (PERPEN)

.

Hydraulique

Les ouvrages de retenue d’eau construits et réhabilités par la MIDIMA sont :
- Les barrages de Mazam (20 000 m3) et Midré (15 000 m3) dans la Commune de Roua,
- Les barrages de Mogodé (15 000 m3) et Rhumsiki (10 000 m3), dans la Commune de Mogodé,
- Le barrage de Mada (12 000 m3), dans la Commune de Tokombéré
et
- Le barrage de Tourou (900 000 m3), dans la Commune de Mokolo ;
- Le barrage de Djingyliya (30 000 m3), dans la Commune de Koza ;
- Le barrage de Hodogo dans la commune de Mayo Moskota.
- Ouazzang, Commune de Méri. 75 000 m3 ;
- Oumbéda-Bouzoukoudou, Commune de Tokombéré. 144 000 m3 ; .

les Biefs dans les Monts-Mandara

Adduction d’eau potable simplifiés AEP

- Le système d’approvisionnement en eau potable à énergie solaire construit à Fadaré, Commune de Petté pour l’alimentation d’environ 2774 ménages et 1000 bétails. Ce système est composé d’un réservoir de 25 m3, de 04 bornes fontaines à deux robinets, de trois abreuvoirs dont deux pour le gros bétail et un pour le petit ruminant ; - La construction d’un dispositif de potabilisation des eaux du barrage de Ouazzang et une borne fontaine à une distance de 200 m du réservoir ; - L’extension du réseau d’adduction de Ouazzang sur une distance de 2850 m avec cinq (05) bornes fontaines. - Le système d’approvisionnement en eau potable de Zidim-Mbiga, Commune de Mokolo qui va alimenter à l’horizon du projet environ 4867 ménages. Le système est composé d’un réservoir de 50 m3, de 13 bornes fontaines à deux robinets, de deux (02) abreuvoirs et d’un champ photovoltaïque ; - Le système d’approvisionnement en eau potable de Maoudine, Commune de Mindif ; qui va alimenter environ 2600 habitants à l’horizon du projet. Le système est composé d’un réservoir de 25 m3, de 05 bornes fontaines à deux robinets, de trois (03) abreuvoirs et d’un champ photovoltaïque ; - Le projet de réhabilitation des installations du système d’approvisionnement en eau potable de Tourou.

PLANUT

- Tchévi, Commune de Bourha. 1 203 400 m3 ;
- Maboudji, Commune de Bourha. 76 636 m3 ;
- Soukkoungo, Commune de Petté. 906 882 m3 ;
- Adazt-Baldama, Commune de Mora. 103 500 m3 ;
- Manguirlda, Commune de Méri. 483 939 m3 ;
- Mizil, Commune de Bogo. 7 700 000 m3 ;

Concertation entre les acteurs de développement

Depuis quelques années, les conceptions et les stratégies de développement ont considérablement évolué dans le monde, définissant l’échelle locale comme le niveau stratégique pour fonder et relier les sociétés humaines, les systèmes productifs et l’environnement des nouvelles conceptions et stratégies de développement. L’État central n’est alors plus perçu comme le seul acteur de changement.
C’est dans cette perspective que, face aux multiples défis de divers ordres auxquels fait face la Région de l’Extrême Nord, les différents acteurs de développement ont mis sur pied avec l’appui des partenaires techniques et financiers comme le projet ABC-PADER de la GIZ, le Comité Régional de Concertation des Acteurs de Développement. S’inscrivant dans la logique de construction d’une vision commune de développement, le but est d’une part de mener des réflexions en vue de proposer aux décideurs des améliorations sur les politiques publiques et les stratégies d’aménagement et de gestion durable des ressources naturelles et d’autre part d’échanger les informations et données ainsi que de partager les expériences. À cet effet, la MIDIMA et le Conseil Régional de l’Extrême Nord collaborent étroitement dans la mise en œuvre des actions de concertation à travers l’organisation des ateliers trimestriels et des réunions des 4 groupes de travail thématiques suivants :
• Groupe 1 : Pratique et gestion durable des ressources naturelles •
Groupe 2 : Synergie et harmonisation des approches d’intervention •
Groupe 3 : Question et enjeux liés au foncier dans la Région de l’Extrême-Nord •
Groupe 4 : Résilience des populations et des écosystèmes face au changement climatique ;
Les objectifs du Comité
- Faciliter la vulgarisation des approches méthodologiques de planification participative d’utilisation et de gestion durable des ressources naturelles ;
- Faciliter l’élaboration et le partage des outils de gestion durable des ressources naturelles ;
- Accompagner la mise en œuvre des actions de gouvernance foncière dans le processus de planification spatiale de l’utilisation des ressources naturelles au niveau rural ;
- Contribuer à la réduction des conflits liés à l’utilisation des ressources naturelles ;
- Faciliter la collecte, la gestion et la mise à disposition des données ;
- Faciliter une meilleure cohésion et mutualisation des interventions des acteurs.
- Faire un plaidoyer pour des réformes dans le secteur du développement rural et pour la mobilisation des financements ;

nos dernières nouvelles

Prise de service du nouveau DG de la MIDIMA
Monsieur BAKARI Robert nommé Directeur Général de la MIDMA par le Décret présidentiel le 18 janvier 2023 a pris effectivement service le Lundi 13 février 2023. La cérémonie de passation de service technique très sobre entre le nouveau DG et l’intérimaire M KABIROU Sadou, s’est déroulée dans la salle de réunion de la MIDIMA .

Entrer en contact

Avec la Région de l'Extrême Nord

Contactez-Nous:

Address:

Extrême-Nord, Maroua
BP:246

Background Heading

séance de travail entre la MIDIMA et l'équipe constituée du responsable projet PIDACC et le consultant de la société d'hydraulique et d'aménagement rural, tenue à l'enceinte de la MIDIMA